Tribal Gathering- Panama

    Créer soi-même

C’est l’histoire d’un rassemblement pas comme les autres, sur une plage paradisiaque de Panama, le Tribal Gathering. Un rassemblement de soixante tribus indigènes, originaires de trente pays différents: Mexique, Bolivie, Pérou, Equateur mais aussi Afrique du Sud, Mali ou encore Nouvelle Zélande, Australie et même Lituanie et Etats-Unis. Un rassemblement pour (re)découvrir l’essentiel, ce pour quoi nous sommes sur cette planète, ce que nous avons oublié. Nous reconnecter à nous même, aux autres, à la terre.

Tribus indigènes

 

Nous croyons avoir tout compris ici en Occident, nous pensons avoir les clés de la réussite, et pourtant nos modes de vie, ce qui nous anime, l’AVOIR nous éloigne de notre véritable ETRE. Après deux semaines au plus près de ces belles personnes, il m’est apparu comme évident que le progrès ne pouvait plus venir de nous, que la connaissance et la sagesse que nous avons oublié est entre leurs mains et qu’ils doivent tout nous réapprendre. Sans pouvoir être exhaustive, voici quelques leçons que j’ai pu apprendre durant ce séjour intense, autour des trois thèmes qui nous intéressent.

Créer soi-mêmeCréer soi-même

J’ai pu redécouvrir pendant ces quelques jours la beauté de pouvoir créer moi-même mes objets du quotidien, en utilisant uniquement ce que la nature nous donne.

Se balader sur la plage ou dans la forêt, ramasser un coquillage, une jolie branche d’arbre, de la terre, en faire un bijou, un instrument de musique, un attrape rêve ou encore une simple décoration… Je me suis sentie gâtée et chérie par la nature, qui nous offre tout ce dont nous avons besoin. Le « Tout est dans la Nature » n’a jamais eu autant de sens quand j’ai pu fabriquer ma propre flûte. Oui, c’est bien du bambou que sort la gamme do-ré-mi-fa-sol-la-si-do… Nous l’oublions lorsque nous entendons des morceaux à la radio….

Autre chose: les quatre éléments que sont le feu, l’eau, la terre et l’eau forment une complémentarité pour créer tout ce dont nous avons envie et besoin. Prenons l’exemple des « Ocarinas », des petits instruments de musique en terre cuite dans lesquels nous soufflons: la terre et l’eau ont permis de fabriquer la pâte que l’on manipule pour donner la forme de notre choix, l’air permet à l’objet de sécher, le feu permet de le cuire… et voilà, l’instrument prend vie, et la musique aussi!

Créer soi-même avec de la matière naturelle est non seulement une bonne chose pour notre environnement, mais permet aussi une réelle méditation. Les pensées s’effacent et nous formons une unité avec notre art… Un bonheur que j’espère pouvoir vous transmettre quand le lieu Sophia existera!

TB artisanat
Ce que j’ai ramené: 3 flûtes, un « ojos de Dios », 2 bracelets, une boucle d’oreille, un attrape rêve, une Ocariñas, un coeur en sève d’arbre, un tissu naturel avec peinture naturelle que l’on trouve dans les rivières…
Bracelet
Création d’un bracelet en perle avec une technique Guatemaltèque. Un moment précieux, hors du temps

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Libérer sa créativité

 

Place à la créativité. Imaginez un monde où personne ne juge, où chacun peut faire vivre son authenticité, sa différence, sa folie ou au contraire sa réserve. Ce monde existe, sans code vestimentaire, sans conduite induite… Toujours dans le respect de l’autre. La richesse des personnes rencontrées était belle et vraiment émouvante. Je me suis trouvée comme une enfant dans un dessin animé, avec des gens du cirque complètement exubérants et excentriques, des elfes, des dreadlocks, des timides, des cheveux jaunes, toutes les couleurs de peau et une nudité décomplexée. Pourquoi le regard des autres nous pèse-t-il autant ici en France? Pourquoi tout est-il devenu si compliqué? Chaque personne est tellement belle lorsque l’on va en profondeur, au delà de l’apparence. Cela fait naître des rencontres improbables, des moments magiques et de beaux cadeaux.

La musique et la danse ont été des médias particulièrement porteurs. Après une présentation d’une tribu d’Afrique du Sud, où nous avons partagé ensemble leur danse traditionnelle, une Maori de Nouvelle Zélande s’est mise à chanter et danser avec une intensité incroyable, et leur a remis un cadeau de son pays… Beaucoup en ont pleuré tellement c’était magique.

Prenons ensuite un joueur de youkoulélé Uruguayen, un percussionniste africain, un flûtiste péruvien et un chanteur espagnol et cela donne un beuf improvisé d’une parfaite harmonie qui rassemble 50 personnes à danser en moins de 5 minutes. C’est toute la magie du Tribal Gathering.

beuf musical

 Vivre en Harmonie

Je pense avoir déjà explicité l’harmonie avec la nature et l’harmonie avec les autres dans cet article. Arrêtons nous donc à l’harmonie avec soi même.

L’un des plus grands apprentissages de ce séjour est la notion de dualité, d’équilibre et de perfection. Il y a en nous une partie sombre et une partie lumineuse, tout comme chez les autres, tout comme dans la nature. Le jour/ la nuit; la lune/ le soleil; partie masculine/partie féminine. Il nous faut l’accepter, et laisser vivre nos deux parties sans juger, car tout finit par s’équilibrer. Notre intuition nous permet d’aller plutôt dans une direction ou une autre, et il est préférable de l’écouter car sinon, le rééquilibrage peut être douloureux, par une épreuve de vie par exemple (maladie…).

Notre monde est parfait, nous sommes parfaits, il suffit juste de se laisser porter par le courant de la vie. Selon moi notre destin est tracé, et si nous cherchons à nous en dévier un événement nous remettra sur notre chemin tôt ou tard. Tous les événements sont positifs: soient ils contribuent à nous rendre heureux, soient ils permettent d’apprendre de nos erreurs. Alors écoutez votre intuition pour que votre vie soit aussi simple que de se laisser porter par la rivière. Il ne s’agit pas de rester les mains dans les poches: si votre coeur vous dit d’être proactif pour servir une cause qui vous est chère, allez-y, cela fait partie du courant de la rivière…

Posez-vous cette question: avez-vous déjà été à l’encontre de votre intuition, par peur, par normalité, parce que votre mental/ego vous disait non? Avez vous alors connu une épreuve qui vous a fait revenir en arrière, changer de vie? Dépression, maladie, Burn-out? Alors écoutez vous et tout ira bien.

Pour terminer, j’aimerais vous parler d’un livre qui m’a accompagné durant ce voyage:Le philosophe qui n’était pas sage, de Laurent Gounelle. Un magnifique conte qui tourne en satire ce qui nous anime dans nos sociétés occidentales: reconnaissance, division, compétition… en donnant vie à un individu qui vient pervertir une tribu indigène d’Amazonie qui vivait au départ en totale harmonie avec eux-même, la nature et l’autre. Cela nous fait prendre conscience à quel point nous nous sommes éloignés de l’essentiel. En plein dans le thème, très bien écrit et très accessible. A recommander absolument!

Une belle fin d’hiver à tous, et une belle renaissance…

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.